The page you're viewing is for French (EMEA) region.

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Exploiter le Edge Computing
pour soutenir la croissance des entreprises

Qu’est-ce que le Edge Computing ?

Le Edge Computing consiste simplement en l’optimisation du traitement des données.

Les grandes quantités de données créées par les organisations ne peuvent pas toujours attendre d’être traitées hors site par les réseaux d’entreprise ou les fournisseurs cloud. Ces données produites par les appareils des utilisateurs, les machines ou connexions machine à machine (M2M) peuvent être collectées et analysées au niveau du Edge afin de fournir des informations immédiates aux entreprises et aux applications ne pouvant se permettre quelconque retard dû à la latence.

« Le Edge Computing rapproche le contenu, les données et le traitement des applications, des objets et des utilisateurs qui les consomment et interagissent avec. »

Quote sign

[Edge computing] s’attaque au dilemme classique concernant les charges de travail IT : « Qu’est-ce qui va où ? » et incite un placement de la charge de travail et des capacités optimisant l’équilibre entre latence, bande passante, autonomie et sécurité par le biais d’un éventail d’options, cela allant de datacenters hyperscale à des thermostats domestiques.

– Gartner

Quote sign

« Les dépenses mondiales dans le Edge Computing atteindront 250 milliards USD en 2024. »

Les participants à l’enquête Vertiv Datacenter 2025 s’attendent à une croissance de 400% dans leurs sites Edge.

Les transactions commerciales à grande vitesse, la diffusion de contenu haute définition et les voitures autonomes dépendent toutes de fonctionnalités de calcul en temps quasi réel. Sans eux, ces applications rencontreraient des problèmes de performances aux effets particulièrement dommageables, allant de pertes financières à une expérience utilisateur médiocre, voire des décès. De même, les entreprises en contact direct avec les consommateurs, telles que les établissements de santé et les retailers, peuvent souhaiter proposer des offres ou des services par le biais des appareils mobiles et portables des consommateurs, et dans un tel cas, elles se doivent de respecter les règlements en matière de confidentialité des données. En conséquence, ces entreprises préféreront traiter et stocker les données au niveau de sites Edge, emplacements sur site qu’elles contrôlent, plutôt que via le Cloud afin de pouvoir rationaliser la conformité réglementaire.

Le Edge Computing résout une myriade de besoins organisationnels et d’exigences d’application, ouvrant ainsi tout un monde de possibilités nouvelles.

En savoir plus sur les Solutions Edge Vertiv.

Avantages du Edge Computing

Les données connaissent une croissance exponentielle, augmentant autant en volume, qu’en variété, vitesse et variabilité. En plus des données d’entreprise, les organisations peuvent exploiter les données provenant des utilisateurs en ligne et mobiles, des médias sociaux, des transactions, les données M2M, les données de journal et d’autres sources afin d’acquérir de nouvelles informations. Pour autant, une grande partie de ces données ne sont jamais collectées ou utilisées.

L’utilisation actuelle des données par votre entreprise peut s’apparenter à une esquisse au pastel, mais si vous décidez d’exploiter le potentiel du Big Data, vous pourrez alors créer des modèles de données riches en 3D et en couleurs. En améliorant progressivement vos connaissances grâce à l’Intelligence artificielle (IA) et au Machine Learning (ML), vous pouvez identifier de nouvelles opportunités commerciales B2B et B2C, approfondir les relations clients, améliorer le retour sur investissement (ROI) et accroître votre part de marché.

L’industrie évolue rapidement, créant une demande accrue de données et d’analyses. Ces tendances incluent la transformation numérique, les modèles de travail hybrides, l’automatisation, la robotique avancée, les applications Internet des objets (IoT) et la réalité augmentée/réalité virtuelle (AR/VR) pour n’en nommer que quelques-unes.

800x600-benefits-of-edge-computing.png

Source : Analysys Mason

Les analystes estiment que 50% des données d’entreprise seront générées en dehors des datacenters d’ici 2023.

Les réseaux 5G constituent la dernière pièce du puzzle, fournissant aux entreprises la bande passante et les vitesses de traitement ultrarapides dont elles ont besoin pour fournir des applications gourmandes en données aux consommateurs et aux utilisateurs professionnels en temps quasi réel. Alors que le traitement des charges de travail dans le Cloud peut prendre jusqu’à 100 millisecondes, le Edge et la 5G permettront à terme de réduire le temps de traitement à moins d’une milliseconde.

Il faudra du temps avant que la 5G n’atteigne son plein potentiel, en raison des normes émergentes et de son déploiement plus lent, et donc le Edge Computing agit essentiellement comme le « dernier kilomètre » pour traiter les données et maintenir une latence faible, actuellement environ 10 à 50 millisecondes, en fonction de l’emplacement des sites.

Le Edge, soutenu par les réseaux 5G, aidera les organisations à capturer, traiter et rendre opérationnels les données d’entreprise, mobiles, sociales, M2M et autres. En conséquence, l’importance du Edge Computing va croître de façon exponentielle au cours des prochaines années.

En exploitant la capacité du Edge Computing à traiter les charges de travail de données à la source, les entreprises peuvent générer une nouvelle valeur commerciale. Elles peuvent automatiser les processus clés, utiliser de nouvelles analyses pour éclairer la prise de décisions stratégiques, personnaliser les produits et services numériques et offrir une expérience utilisateur exceptionnelle, entre autres objectifs stratégiques.

« Les entreprises consacreront en moyenne 30% de leurs budgets IT au Edge Computing entre 2019 et 2022. »

benefits-of-the-edge.png

Le Edge Computing couvre un large éventail d’applications industrielles, de cas d’utilisation et d’infrastructures informatiques. La signification du Edge Computing pour les entreprises peut varier considérablement d’une entreprise à l’autre.

Exploration de l’écosystème Edge Computing

La diversité des applications Edge peut créer une certaine confusion, il peut donc être utile de les considérer d’abord en termes d’archétypes avant de se pencher sur les cas d’utilisation. Vertiv a analysé plus de 100 cas d’utilisation sectoriels afin de définir les quatre archétypes suivants, organisés par exigences en matière de bande passante, de latence, de sécurité et de disponibilité :

  • Grands volumes de données : la quantité de données complique le transfert via le réseau (en raison de problèmes de volume de données, de coût ou de bande passante)
  • Sensibilité à la latence humaine : les services sont optimisés pour la consommation humaine
  • Sensibilité à la latence machine à machine : les services sont optimisés pour la consommation machine à machine
  • Critique pour la vie humaine : cas d’utilisation ayant un impact direct sur la santé et la sécurité humaines

« 90% des entreprises industrielles utiliseront le Edge Computing d’ici 2022. »

Archétypes et applications Edge

GRANDS VOLUMES
DE DONNÉES

  • Connectivité restreinte
  • Villes et Usines intelligentes
  • Maisons et Bâtiments intelligents
  • Distribution de contenu haute définition
  • Informatique Haute Performance
  • Réalité Virtuelle
  • Digitalisation Pétrole et Gaz
  • Coûts élevés d’infrastructure de réseau

Bande passante

Latence

Disponibilité

Sécurité

SENSIBILITÉ À LA LATENCE
MACHINE À MACHINE

  • Sécurité Intelligente
  • Réseau intelligent
  • Distribution de contenu à faible latence
  • Analyse en temps réel
  • Simulation de Forces Armées

Latence

Bande passante

Disponibilité

Sécurité

CRITIQUE
POUR LA VIE HUMAINE

  • Santé numérique
  • Véhicules connectés et autonomes
  • Intelligents
  • Transport intelligent
  • Robots autonomes

Latence

Bande passante

Disponibilité

Sécurité

SENSIBILITÉ À LA LATENCE
HUMAINE

  • Optimisation de site Web
  • Réalité augmentée
  • Smart Retail
  • Traitement du langage naturel

Latence

Bande passante

Disponibilité

Sécurité

Besoin élevé
Besoin moyen

La R(évolution) Edge Computing

Le Edge Computing n’est pas nouveau. Cela a commencé à la fin des années 1990, lorsque les organisations ont lancé des réseaux de diffusion de contenu (CDN) et des réseaux peer-to-peer (P2P), en s’appuyant sur les efforts antérieurs de partage de fichiers.

Le Edge Computing doit sa véritable ascension au Cloud Computing, une ascension stimulée par Amazon Web Services (AWS), Microsoft et d’autres. Les entreprises qui ont adopté le cloud computing sont passées d’investissements initiaux conséquents et d’une technologie fixe et difficile à moderniser à des services innovants à la demande, à la carte et en constante évolution. Avec le Cloud Computing, les entreprises peuvent répondre à la croissance des activités et aux pics de demande en temps réel et réduire les coûts au fil du temps. Bien que le Cloud ait pris un certain temps à se développer, les entreprises adoptent de plus en plus des stratégies IT axées sur le Cloud.

Le Fog Computing connecte le Edge et le Cloud, ou plus précisément, les appareils connectés à l’IoT et les datacenters distants. Le Fog Computing se compose généralement de serveurs Edge regroupés dans des « cloudlets » ou des micro-datacenters afin de fournir un stockage et un traitement locaux, améliorant ainsi la collecte et le contrôle des données. Le Fog Computing diffère du Edge Computing, en ce que le premier transfère le traitement vers les réseaux locaux, alors que le Edge place une grande partie du traitement au niveau des appareils eux-mêmes. Cependant, comme tous les traitements sont localisés plutôt que basés sur le Cloud, certains analystes considèrent les termes « Fog » et « Edge » computing comme interchangeables.

800x600-ege-solutions-vid.png
Vidéo : Vertiv™ VRC-S : Votre solution de micro-datacenter Edge-ready

« L’Internet Edge n’est pas une extension du cloud ou un sous-ensemble 5G. L’Internet Edge constitue une transformation fondamentale de la façon dont l’informatique est effectuée. Nous passons d’un cloud centralisé à une architecture basée sur le Edge ou orientée Edge, et cela signifie que vous commencez à déployer des nœuds plus proches de l’utilisateur et à la demande. »

– Chetan Sharma, analyste

Simultanément, les avancées au niveau du marché, liées aux puces, aux batteries, aux serveurs, à l’alimentation de précision et aux technologies de refroidissement ont permis le développement d’armoires IT et de micro-datacenters sophistiqués. Ces fonctionnalités de calcul à plus petite échelle peuvent être installées de manière flexible partout et chaque fois que nécessaire.

De plus, un logiciel de gestion et de surveillance à distance permet aux équipes IT de superviser les sites Edge sans avoir besoin de se déplacer hors site pour la maintenance de routine ou le dépannage. Les services IT peuvent configurer, améliorer et entretenir les appareils et équipements à l’aide de connexions sécurisées et d’outils distants.

Alors que l’infrastructure sur site et le Cloud Computing centralisent le traitement des charges de travail, le Edge Computing le décentralise. De par leur nature même, les réseaux Edge permettent certains types d’applications qui ne seraient pas possibles autrement.

Alors, devriez-vous utiliser le Cloud, le Fog Computing ou le Edge Computing ? La réponse est probablement tout cela à la fois Le Edge Computing et le Fog Computing ne remplacent pas le Cloud Computing. Ils l’étendent et l’améliorent.

Tenez compte d’une large plage d’exigences opérationnelles et techniques pour sélectionner les meilleurs modèles pour votre entreprise. Comme le montre le graphique à droite, la réponse n’est pas toujours simple.

Les équipes IT, les stratèges et les experts en innovation peuvent vous aider à comprendre où placer les investissements technologiques et les charges de travail à la fois aujourd’hui et à l’avenir.

Cela est important, car comme pour les autres technologies émergentes, autant les normes que les fonctionnalités, les outils et les connexions évoluent rapidement. Comprendre la direction prise par le Edge Computing peut vous aider à la conception des réseaux interopérables, plutôt qu’incompatibles, au fil du temps.

800x600-edge-revolution.png

Source : Business Insider

Types de sites Edge

La technologie Edge est déployée sur un large éventail de sites. Ces sites suivent généralement quatre schémas de déploiement :

  • Dispersion géographique : Sites de taille similaire répartis dans un pays ou une région. Les exemples incluent les magasins retail et les succursales bancaires.

  • Réseau en étoile : Un réseau en étoile avec de petits sites « étoiles » organisés autour d’un site « Hub » de plus grande taille dans un pays ou une région. Les exemples incluent les réseaux de communication et logistiques.

  • Concentré localement : Réseaux locaux, avec de petits sites connectés à un site central de taille plus grande, souvent dans un environnement de campus. Les exemples incluent les secteurs de la santé, de l’éducation et les opérations industrielles.

  • Frontière autonome : Sites Edge individuels de grande taille avec un encombrement régional ou mondial étendu. Il s’agit souvent de datacenters modulaires desservant des zones importantes. Les exemples incluent les services Cloud et les opérations de reprise après sinistre.

Les sites Edge peuvent être analysés plus en détail en fonction des exigences techniques et environnementales. Lorsqu’ils sont catégorisés de cette manière, ils incluent :

  • Climatisé et contrôlé : Espaces spécialement conçus qui sont climatisés et sécurisés. La seule différence est la densité par rack. Les datacenters Edge correspondent à cette catégorie.

  • Commercial et bureau : Espaces occupés avec contrôle de climatisation existant, mais limité. Ces sites sont généralement moins sécurisés. Un cabinet médical pour un groupe de médecins tomberait dans cette catégorie.

  • Difficile et extrême : Les sites exigeant des systèmes et des enceintes robustes pour se protéger contre la pollution atmosphérique. Il s’agit souvent de sites industriels pouvant être menacés d’une exposition à l’eau et situés à proximité de zones de trafic intense ou de machines très lourdes. Ils ne disposent pas de systèmes de climatisation et sont beaucoup moins sécurisés. Une usine de traitement de l’eau au sein d’une université sera un site de ce type.

  • En extérieur autonome : Il s’agit de sites sans personnel, exposés aux éléments et nécessitant un abri ou une enceinte. Ils peuvent se trouver dans des endroits éloignés qui sont plus difficiles à atteindre pour l’entretien et la maintenance. Les tours cellulaires sont un exemple parfait de cette catégorie.

Comprendre l’architecture Edge

Au fur et à mesure que vous concevez votre architecture Edge, en commençant probablement par l’architecture d’alimentation souhaitée, vous devrez prendre en compte diverses autres considérations, notamment :

Besoins en latence : Alors que de nombreuses applications d’entreprise peuvent tolérer une latence de 100 millisecondes ou plus, d’autres ne le peuvent pas. Cela affectera le type de site Edge que vous construisez ainsi que l’endroit où vous le placez.

Conditions ambiantes : Si un site Edge se situe dans une installation commerciale, plutôt que dans un datacenter adapté, vous devrez prendre en compte des problèmes tels que la chaleur, l’humidité, le flux d’air, la sécurité, etc.

Espace : Alors que de nombreux secteurs disposent d’un espace où déployer des sites Edge, pour d’autres, tel n’est pas le cas. Par exemple, les entreprises de télécommunication louent, plutôt que de posséder leurs propres tours cellulaires.

Échelle : Votre organisation déploie-t-elle un site Edge ou des milliers de sites ? Cela affectera le modèle d’architecture réseau, la technologie, ainsi que les processus de surveillance et de gestion que vous utilisez.

Automatisation : Envisagez l’automatisation pour simplifier les processus de routine tels que la configuration et la mise à jour des appareils sur plusieurs emplacements Edge hors site.

Interface unique : Un tableau de bord centralisé facilitera la supervision des opérations Edge, en particulier à mesure qu’elles se développent.

Gestion à distance : La possibilité de surveiller et de gérer à distance les appareils et équipements permet de rationaliser les responsabilités IT quotidiennes. Avec des fonctionnalités de gestion Out-of-Band, les équipes IT peuvent accéder aux appareils Edge directement en cas de panne réseau.

Résilience : Comme les autres réseaux IT, les sites Edge doivent être construits aux fins de résilience. Par exemple, les onduleurs (ASI) fournissent une alimentation de secours afin de pouvoir poursuivre les opérations en cas de coupure de courant.

800x600-understanding-edge-archi.png

Source : Analysys Mason

Se développer avec la 5G

Les fournisseurs de télécommunications déploient des réseaux 5G dans le monde entier. Ces nouveaux réseaux de télécommunications cellulaires offrent une bande passante exponentiellement plus large et des vitesses de traitement plus rapides que les réseaux 4G actuels. Ils permettent également le Edge Computing multi-accès (MEC), parfois appelé Edge Computing mobile, qui place l’exécution des applications et d’autres tâches de traitement plus près de l’utilisateur, améliorant ainsi les performances.

Ces innovations permettront aux organisations d’exploiter la puissance des données mobiles afin de générer une image plus complète du comportement et des besoins des utilisateurs. Elles alimenteront également des applications gourmandes en données et en analyses telles que la robotique avancée, les applications intelligentes (villes, usines, sécurité, transport, appareils portables), la VR/AR et plus encore.

« Les réseaux 5G vont multiplier les vitesses par 10 en comparaison des réseaux 4G. »

D’ici 2024, plus de 40% de la population mondiale devrait avoir accès aux réseaux 5G. En conséquence, les organisations se préparent maintenant à la ruée à venir en matière de nouvelles opportunités commerciales. Les entreprises en mesure d’être les premières à exploiter les cas d’utilisation compatibles 5G gagneront probablement des parts de marché démesurées.

Opportunités et objectifs Edge

Les organisations du secteur agissent rapidement afin de pouvoir capitaliser sur la richesse des nouvelles données créées. Le Edge Computing peut vous aider à stimuler la croissance de votre entreprise, à réduire la latence, à étendre votre infrastructure Cloud hybride et à tirer parti de la puissance de l’intelligence artificielle (IA) et du Machine Learning (ML).

Vous avez probablement également des objectifs pour vos sites Edge, notamment déploiement, mise à niveau, extension, gestion et surveillance de ces ressources de calcul. Comme pour toute technologie, il est important de comprendre la plage d’options dont vous disposez, d’adopter des solutions basées sur des normes dans la mesure du possible, ainsi qu’une approche de cycle de vie en matière d’investissement et de gestion.

800x600-202516-GettyImages-600095258_202522_0.jpg

Opportunités de croissance Edge

La pandémie a accéléré les dépenses liées au Edge Computing, les entreprises ayant investi dans des produits et services numériques. Désormais, la course est lancée. Aussi une question se pose : quelle direction prendra l’essentiel de la croissance du Edge ?

Matériel, logiciels et services : IDC prévoit que les dépenses consacrées au calcul et au stockage Edge atteindront 33,3 milliards USD d’ici 2024, au fur et à mesure que les organisations développent leur infrastructure. Les entreprises investiront également dans la surveillance à distance et des services partenaires pour gérer les sites Edge.

Adoption régionale : Il n’est pas surprenant que l’Asie-Pacifique soit à la pointe de l’adoption, étant donné l’important investissement de cette région dans l’automatisation, la robotique et les applications intelligentes. L’Asie-Pacifique représentera 37,7% de l’empreinte des infrastructures Edge mondiales d’ici 2028. L’Europe, représentant 29% de l’empreinte mondiale, est à la traîne. Les États-Unis représenteront 20,5%, l’Amérique latine 7%, et enfin l’Afrique et le Moyen-Orient 5,8%, selon un rapport de La Fondation Linux.

Applications B2C versus B2B : Quelque 36,5% de l’empreinte de l’infrastructure Edge mondiale seront concentrés sur les consommateurs mobiles et résidentiels, tandis que 11,9% seront alloués aux utilisations IT des entreprises. Les fournisseurs de services de communication (FSC), également appelés opérateurs télécoms, représenteront 10,4% de l’empreinte mondiale.

Cloud : La croissance du Cloud a explosé au cours de la pandémie. Selon une étude de Nutanix, environ 86% des décideurs IT pensent qu’une infrastructure Cloud hybride constitue le modèle idéal, et 46% ont accéléré leurs investissements en 2020. Cependant, la croissance du Edge est si forte que les fournisseurs de cloud proposent des fonctionnalités Edge, considérant à juste titre le Edge comme une offre compétitive pouvant grignoter sur leur part de marché.

IoT : Avec la croissance de la 5G et du Edge, l’IoT fera un bond en avant géant. De nombreuses organisations disposent d’appareils pouvant être connectés pour obtenir de nouvelles informations, mais n’ont pas les fonctionnalités d’intégration de données, la puissance de traitement, ni le budget pour y parvenir. Le Edge résout ces problèmes. Dans le domaine du B2C, les consommateurs sont plus à l’aise avec les expériences connectées et sont prêts à céder leurs données pour profiter de services personnalisés. En conséquence, les applications IoT B2B et B2C prospéreront.

800x600-edge-growth-opportunities.png

Source : La Fondation Linux

Latence : Les consommateurs sont de moins en moins disposés à attendre. Des études sur le commerce électronique ont démontré que même une amélioration de 0,1 seconde augmente l’engagement sur les pages et les ventes. De même, pour les applications critiques pour la vie ou les entreprises, telles que le trading, toute latence signifie que la partie est finie. La course pour atteindre une latence inférieure à une milliseconde caractérisera les prochaines années, et décidera des gagnants et perdants. Au final, une latence proche de zéro deviendra la norme de l’industrie.

Analytique et automatisation : L’analytique, l’automatisation et l’optimisation des processus alimentées par l’IA et le ML reposent sur la capacité à effectuer un traitement en temps quasi réel de vastes ensembles de données. Le Edge Computing rend cela possible en éliminant la nécessité de transférer les charges de travail vers le Cloud et en permettant une prise de décision quasi instantanée. En outre, le Edge Computing permet aux organisations d’effectuer des analyses sur des données sensibles, telles que les transactions des consommateurs, ou des données de santé ou fiscales, tout en protégeant la confidentialité des données.

Comment la latence nuit à l’expérience utilisateur

Temps de chargement (millisecondes)

Impact sur l’utilisateur

0 à 16

Les utilisateurs sont exceptionnellement doués pour suivre les mouvements et ils n’apprécient pas que les animations ne soient pas fluides. Ils perçoivent les animations comme étant fluides du moment que 60 nouvelles images sont rendues chaque seconde. C’est-à-dire 16 millisecondes par image, ceci incluant le temps nécessaire au navigateur pour afficher la nouvelle image à l’écran, laissant ainsi à une application environ 10 millisecondes pour produire une image.

0 à 100

Être en mesure de répondre aux actions des utilisateurs dans cette fenêtre donnera aux utilisateurs l’impression que le résultat est immédiat. Toute durée plus longue, et le lien entre action et réaction est rompu.

100 à 300

Les utilisateurs perçoivent un léger retard.

300 à 1 000

Dans cette fenêtre, les choses semblent suivre une progression naturelle et continue des tâches. Pour la plupart des utilisateurs, le chargement des pages ou le changement des vues sur le Web représente une tâche.

1 000 ou plus

Au-delà de 1 000 millisecondes (1 seconde), les utilisateurs ne se concentrent plus sur la tâche qu’ils exécutent.

10 000 ou plus

Au-delà de 10 000 millisecondes (10 secondes), les utilisateurs sont frustrés et susceptibles d’abandonner des tâches. Ils peuvent revenir plus tard ou non.

Source : Deloitte


Les opportunités Edge sont apparemment sans limites, ce qui entraînera des investissements importants dans cette sphère. Les organisations ne veulent pas rester à la traîne dans la course visant à générer plus de revenus à partir des données qu’elles possèdent déjà.

Comment le Edge permet l’IoT

La 5G et le Edge Computing débloqueront le potentiel de l’IoT, fournissant la bande passante, la faible latence et les fonctionnalités de traitement local nécessaires pour fournir des applications B2B et B2C.

Cela est important, car les entreprises connectent plus d’appareils que jamais dans le but d’obtenir plus d’informations, de permettre l’automatisation et de créer des systèmes d’intelligence connectés.

« 43 milliards – Le nombre d’appareils IoT d’ici 2023. »

Les consommateurs ont déjà constaté l’impact de l’IoT avec les systèmes de maison intelligente, ceci incluant les appareils portables de sécurité, de santé et de fitness, le marketing mobile dans les magasins et les caisses en libre-service dans le retail, entre autres utilisations finales.

800x600-edge-data-process.png

Source : Ez en route

L’IoT aura le plus grand impact dans le monde des entreprises et le secteur des services publics. L’IoT a déjà été mis en œuvre par les entreprises de fabrication afin de permettre des processus automatisés, la robotique, ainsi que la maintenance préventive et prédictive. Avec des millions de dollars investis en équipements, l’IoT peut aider les organisations à éviter des pannes coûteuses ou imprévues.

Les capteurs IoT collectent une multitude d’informations sur les appareils auxquels ils sont connectés, ceci incluant leur débit d’air, température, humidité, composition chimique, niveau, humidité, mouvement, vitesse, proximité avec d’autres appareils, qualité de l’eau, etc. Par conséquent, les capteurs IoT peuvent générer une image précise des performances des appareils et des conditions environnantes.

Les capteurs, la connectivité omniprésente et le traitement ultrarapide permettront un transport intelligent avec éclairage synchronisé, gestion du trafic et péages. Les bâtiments intelligents amélioreront le confort des utilisateurs et aideront les travailleurs à gérer et optimiser les espaces. Avec les villes intelligentes, les systèmes d’intelligence simplifieront la façon dont les résidents travaillent, jouent et voyagent. Les voitures autonomes rendront les trajets quotidiens plus sûrs et plus agréables. Il est clair que notre monde sera radicalement différent dans quelques décennies à peine, à mesure que les applications IoT deviendront plus sophistiquées et interopérables.

Les équipes produit peuvent utiliser la VR/AR pour développer et tester de nouveaux produits, en collaborant et en incorporant facilement les commentaires des consommateurs. Les travailleurs de première ligne dans les secteurs de la santé, de la fabrication et d’autres industries peuvent utiliser la VR/AR pour accéder à l’expertise à distance dont ils ont besoin pour accomplir leur travail.

Les appareils IoT disposent de capteurs qui transmettent des informations continues sur leur état, leurs performances et leur statut. Ces données sont agrégées et traitées, soit via le cloud, soit via le Edge Computing. Lorsque traités au niveau du Edge, les systèmes connectés peuvent exploiter les informations acquises en temps quasi réel. Ils peuvent également capitaliser sur des boucles de rétroaction vertueuses, améliorant ainsi les processus au fil du temps.

« L’IoT aura un impact économique potentiel compris entre 4 000 et 11 000 milliards de dollars d’ici 2025. »

Comment les organisations utilisent-elles les réseaux Edge pour permettre des applications IoT ?

Applications IoT

  • Utilise des appareils intelligents : Les capteurs collectent plusieurs points de données sur les conditions d’un appareil à utiliser avec des applications IoT.
  • Met en œuvre une passerelle IoT : La passerelle aide à acheminer les charges de travail de manière appropriée, en conservant les données au niveau du Edge ou en les transmettant au Cloud ou au datacenter d’entreprise pour traitement.
  • S’appuie sur une connectivité robuste : La connectivité haut débit garantit un transfert de données transparent avec une latence minimale.

Edge Computing

  • Utilise le traitement d’événements complexes (CEP) : Les systèmes CEP intègrent les données, recherchent des modèles, et ensuite prennent des mesures automatisées. Ces systèmes open source s’exécutent à la fois dans le Cloud et sur les appareils Edge.
  • Exploite le ML et l’IA : Votre équipe IT peut utiliser des algorithmes existants ou créer ses propres algorithmes, le tout dans le but d’améliorer sa capacité à identifier certaines conditions et à automatiser les actions clés. Ces fonctionnalités sont de plus en plus exécutées sur des appareils Edge, plutôt que dans le Cloud.
  • Alimente les applications Edge IoT : Les fournisseurs regroupent des fonctionnalités cœur, telles que le CEP, l’IA et d’autres outils au sein des appareils, accélérant ainsi le déploiement, les mises à niveau et les modifications.
  • Offre un stockage de données hors ligne : Avec le stockage local, les appareils peuvent continuer à fonctionner en cas de perturbations au niveau du réseau.
  • Fournit des fonctionnalités robustes de gestion des données : Ces fonctionnalités intelligentes déterminent les données à collecter et à traiter et à quels intervalles de temps.

Objectifs IT Edge

Le rythme rapide de la numérisation a stimulé la croissance du Edge Computing. En conséquence, les équipes IT affinent les stratégies technologiques pour aligner les modèles informatiques sur les objectifs techniques et des entreprises. Voici quelques objectifs communs que vous pouvez avoir pour vos déploiements Edge.

Déploiement d’infrastructure Edge
Vous voulez faire évoluer votre infrastructure hybride/Cloud pour implémenter de nouvelles applications Edge. Ces objectifs incluent :

1. Rationalisation des charges de travail : Décider où exécuter les charges de travail clés en fonction de la latence, du coût, de la sécurité, de la confidentialité des données ou d’autres considérations.

Approche : Un partenaire IT peut fournir un soutien, en identifiant les besoins uniques en fonction de l’application et en développant une stratégie Edge globale.

2. Création de profils d’application : Le développement d’une infrastructure Edge standard pour différents types d’applications apporte de la cohérence aux déploiements et garantit qu’ils soient exécutés ainsi que prévus.

Approche : Le développement d’une documentation normalisée, ceci incluant le cahier des charges, sera essentiel pour développer votre présence Edge.

Mise à niveau de l’infrastructure Edge
Vous souhaitez prendre en charge de nouvelles applications et plus de données, ce qui requiert la mise à niveau de votre technologie Edge existante. Vos objectifs incluent :

3. Garantir une haute fiabilité de votre infrastructure : Les réseaux distribués aident à soutenir la croissance de votre entreprise. Maintenir une disponibilité et un débit élevés pour l’ensemble des sites Edge constitue une priorité.

Approche : Évaluer les topologies ASI line interactive versus double conversion, permettre la connectivité pour la surveillance à distance et s’assurer que des ressources adéquates sont disponibles pour le service ASI.

4. Simplifier l’infrastructure Edge : La croissance est plus facile avec des technologies et des processus standardisés. Ils permettent d’accélérer les commandes, le déploiement et la gestion.

Approche : Envisagez de standardiser l’infrastructure dans la mesure du possible et de commander des équipements qui offrent une flexibilité intégrée pour la croissance ou l’évolutivité de l’entreprise.

5. Déployer rapidement une nouvelle infrastructure pour soutenir la modernisation des sites Edge : La technologie avancée requise pour les applications gourmandes en données nécessite des fonctionnalités Edge pouvant suivre le rythme. Cela signifie moderniser à la fois l’équipement IT et l’infrastructure de soutien qui le protège.

Approche : Déterminer la faisabilité de l’utilisation des services d’intégration d’usine pour recevoir une infrastructure prête pour l’IT. Enfin, vous devrez déterminer la disponibilité et le niveau de compétence du personnel ou des partenaires pour installer la technologie Edge.

Extension de l’infrastructure Edge
Vous voudrez peut-être placer l’équipement IT dans de nouveaux endroits, où il n’avait jamais été placé auparavant. Cela signifie concevoir l’encombrement adéquat en matière de calcul, de stockage et de mise en réseau, ainsi que sélectionner les racks, les équipements d’alimentation et de refroidissement soutenant l’ensemble. Vos objectifs incluent :

6. Gagner en puissance : Accroître la productivité sur les sites existants pour soutenir la croissance de l’entreprise.

Approche : Dimensionner les ASI afin de pouvoir répondre à l’évolution des besoins, évaluer les charges thermiques pour déterminer la nécessité d’un refroidissement dédié et permettre la connectivité pour la surveillance à distance.

Surveillance et gestion des sites Edge
Vous souhaitez centraliser votre visibilité de, et votre contrôle sur, vos sites Edge. Vous voulez garantir la disponibilité de l’équipement, tout en sécurisant l’équipement contre tout accès non autorisé.

7. Gérer un réseau Edge croissant : Une approche évolutive de la gestion des équipements IT minimisera les problèmes croissants, tout en maintenant des performances élevées.

Approche : Identifier tout élément nécessitant une surveillance, s’assurer que l’infrastructure de gestion de l’alimentation et du refroidissement est équipée pour permettre la connectivité, et déterminer que du personnel est disponible pour surveiller et répondre aux alertes.

8. Permettre la gestion à distance : Une surveillance rigoureuse de la condition des équipements IT augmentera leur disponibilité, leur utilisation ainsi que leur rendement.

Approche : Les outils et les logiciels de gestion et de surveillance à distance peuvent permettre aux utilisateurs autorisés de restreindre ou de verrouiller les opérations pouvant être effectuées et de surveiller les conditions environnementales et les performances des appareils.

9. Gestion des températures de site Edge : Les équipements IT causent une élévation des températures, en particulier dans les petits espaces tels que les armoires IT. Si de telles situations ne sont pas corrigées, une chaleur excessive peut endommager les appareils.

Approche : Évaluer la charge thermique de la technologie peut permettre de déterminer si vous avez besoin d’un refroidissement dédié. La surveillance environnementale à distance peut aider les services IT à identifier les points chauds et à résoudre les problèmes potentiels de manière proactive.

10. Faire évoluer les talents de votre équipe IT : Il n’est pas toujours pratique ni souhaitable pour les équipes IT de se rendre sur les sites Edge.

Approche : Utilisez un logiciel de gestion et de surveillance à distance pour la configuration de routine, les mises à niveau et le dépannage. Envisagez d’engager un partenaire local pour installer de nouvelles technologies et assurer la maintenance de l’infrastructure critique de service, par exemple le remplacement de batteries, si nécessaire.

edge--it-goals-infographic.png

Solutions Edge

Les équipes IT souhaitent généralement trouver et déployer des solutions Edge en quelques jours ou semaines. Les solutions conteneurisées, telles que l’infrastructure intégrée, les micro-datacenters et les datacenters modulaires préfabriqués, offrent de puissantes fonctionnalités informatiques et autres, tout en réduisant le délai de mise sur le marché et en garantissant la sécurité physique.

Les solutions IT Edge intègrent refroidissement et régulation climatique, distribution électrique, ainsi que connectivité réseau. Elles peuvent également inclure des équipements de sécurité physique, d’extinction d’incendie, d’absorption des chocs, de protection contre les interférences électromagnétiques, de conditionnement d’alimentation, ainsi que des ASI ou des batteries. Les équipes IT optent généralement également pour des appareils et des logiciels de gestion et de surveillance à distance afin de garantir que les solutions Edge fonctionnent comme prévu.

800x600-ege-solutions.png

800x600-integrated-infra.png

Infrastructure intégrée

Cet équipement permet aux utilisateurs de créer un datacenter dans n’importe quel espace disponible. Par exemple, les écoles peuvent déployer des unités modulaires sur des sites Edge ou sur le campus. Même un couloir peut faire l’affaire.

L’infrastructure intégrée est prévalidée et prête à être déployée en quelques jours, il n’est donc pas nécessaire de concevoir des solutions ou d’intégrer des composants. Il s’agit d’unités sécurisées, tout-en-un, avec une conception compacte et disposant de systèmes d’extinction d’incendie intégrés, ce qui les rend idéales et sûres pour une large plage d’espaces.

800x600-micro-data-center.png

Micro datacenters

Les micro-datacenters offrent une puissance informatique importante, tout en ayant un faible encombrement physique. Par exemple, un site de santé ou un hôpital peut déployer un micro-datacenter pour alimenter des applications de télésanté.

Ces solutions tout-en-un combinent alimentation, refroidissement, surveillance et racks et peuvent être déployées à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment, ou même servir en tant que tel.

800x600-prefab-modular-data-center.png

Datacenters modulaires préfabriqués

Lorsque plus de capacité de calcul ou de flexibilité est nécessaire, le service IT peut déployer un datacenter modulaire préfabriqué qui est facilement assemblé sur site. Disposant de capacités de calcul puissantes, ces datacenters peuvent être utilisés pour mettre en œuvre n’importe quel processus critique pour l’entreprise. Les exemples incluent les datacenters pour les infrastructures de services publics critiques utilisées pour la gestion des frontières, de l’énergie et de l’eau.

Ces solutions sont préconçues, assemblées, intégrées et testées, ce qui signifie qu’elles présentent un faible risque et sont rapides à mettre en œuvre.

Autres considérations relatives au Edge Computing

Vous êtes sur la bonne voie pour concevoir et développer votre infrastructure Edge. Vous comprenez vos besoins applicatifs et les types de sites, ainsi que la technologie que vous allez déployer.

Vous pouvez utiliser des conceptions de référence pour accélérer le déploiement de la technologie. Avant de choisir votre infrastructure, vous devez prendre en compte d’autres problèmes clés, notamment le rendement du traitement des sites Edge, la durabilité, la consommation électrique et les coûts d’exploitation cachés. Jetons un coup d’œil à tout cela.

Concevoir l’infrastructure Edge

Concevoir l’infrastructure pour une application Edge peut sembler être une tâche considérable. Les besoins informatiques, l’environnement physique, les exigences de l’alimentation et le refroidissement, la sécurité physique et les fonctionnalités de gestion et de surveillance à distance doivent tous être pris en compte. Ensuite vient la question délicate de l’évolutivité de la technologie. Les normes Edge et les appareils évoluent rapidement. Prendre la mauvaise décision pourrait signifier que vous pourriez avoir besoin de réinvestir dans l’équipement IT plus tôt que prévu si vous ne concevez pas aux fins de croissance et d’évolutivité.

En outre, si vous ne disposez pas d’une équipe IT disponible, vous devrez peut-être effectuer vous-même les recherches nécessaires et prendre les décisions d’achat finales.

Heureusement, les fournisseurs simplifient et normalisent le processus d’achat. Ils peuvent proposer des conceptions de référence, fournissant des solutions recommandées pour l’atteinte d’objectifs spécifiques. Ils fournissent généralement aux racks un refroidissement intégré, une distribution électrique intelligente et des alimentations électriques de secours. Les autres composants varient en fonction des exigences des applications. Ils peuvent également être personnalisés avec des appareils et services supplémentaires.

Les conceptions de référence fournissent une solution tout-en-un conçue par des experts afin de répondre aux défis courants rencontrés dans divers environnements. Chaque conception peut être adaptée aux besoins individuels en vue de répondre aux besoins uniques de l’entreprise. Des services d’installation et de maintenance sont également disponibles pour rationaliser le déploiement et garantir la tranquillité d’esprit pendant toute la durée de vie des produits.

Les conceptions de référence fournissent un accès rapide au Edge Computing, afin qu’un partenaire IT puisse réduire au minimum le temps de déploiement, protéger l’infrastructure critique et se connecter à la surveillance IT à distance.

Rendement et durabilité du Edge

Alors que le monde fait face aux effets du changement climatique, le Edge Computing peut ouvrir la voie vers des processus plus efficaces et durables. Bien qu’il y ait quelques gains à réaliser en termes de traitement, la contribution la plus importante du Edge sera de fournir des informations aidant l’industrie à optimiser les processus à grande échelle.

Le Cloud Computing est déjà bien plus efficace que la plupart des gens ne le pensent grâce aux avancées technologiques, notamment le développement de l’informatique Hyperscale et de systèmes optimisés de gestion de l’énergie et du refroidissement.

De 2010 à 2018, la demande de capacité informatique de datacenter (Cloud et sur site) a été cinq fois supérieure à la croissance attendue. Et en 2018, 89% de toutes les instances de calcul étaient hébergées par des datacenters cloud. Malgré cette croissance fulgurante, les datacenters de la planète n’ont consommé que 205 térawattheures d’électricité, soit seulement 1% de l’électricité mondiale en 2018, selon Data Center Knowledge.

Mais le Edge peut pousser ces gains encore plus loin et plus rapidement. Considérez les avantages suivants :

Le Edge Computing accroît le rendement

  • Les données sont traitées et stockées à la source : Cela élimine le besoin de transférer des données vers le Cloud, rendant ainsi le traitement plus efficace et réduisant la consommation électrique.
  • Le Edge peut être utilisé pour étendre ou remplacer l’infrastructure IT : Les entreprises ont désormais le choix de sous-traiter leurs besoins informatiques à des fournisseurs cloud hors site ou de déployer l’infrastructure IT sur leurs sites Edge. En conséquence, elles gagnent en flexibilité et peuvent aligner les charges de travail en vue de satisfaire aux objectifs et aux exigences clés.
  • Les sites Edge peuvent être gérés à distance : De puissantes fonctionnalités de gestion et de surveillance à distance permettent aux équipes IT de configurer, mettre à jour et dépanner les appareils et l’équipement. Avec des fonctionnalités de gestion Out-of-Band, elles peuvent exécuter ces fonctions même lorsque les réseaux d’entreprise sont en panne.
  • Le refroidissement liquide offre aux opérateurs Edge plus d’options : Le Edge Computing permet souvent des charges de travail haute performance telles que les analyses de données et le ML. Cela accroît le nombre de racks requis, avec en conséquence des températures dépassant les fonctionnalités de refroidissement des solutions traditionnelles à refroidissement par air. Le refroidissement liquide peut maintenir efficacement les températures, même dans les sites Edge ne disposant pas d’un approvisionnement en eau.

Le Edge Computing soutient la durabilité

  • Les sites Edge utilisent du matériel déjà disponible : Les centres informatiques Hyperscale s’appuient sur la technologie la plus avancée. Le Edge Computing utilise souvent des technologies grand public, ceci incluant serveurs, smartphones, technologies opérationnelles telles qu’équipements de production, ordinateurs de bureau et passerelles Internet. Il est probable que vous disposiez déjà de certains des composants dont vous avez besoin pour démarrer avec le Edge.
  • Les applications Edge fournissent des informations extrêmement riches et utiles : Fuites d’eau avec les applications IoT/Edge, processus non optimisés et autres problèmes qui pourraient permettre d’économiser des milliards de dollars et de réduire les émissions de carbone. Par exemple, les bâtiments commerciaux américains gaspillent 30% de l’énergie qu’ils utilisent, selon le département de l’Énergie des États-Unis. Aussi, réduire ce gaspillage grâce à l’IoT et au Edge Computing peut contribuer à protéger l’environnement et notre planète.
  • Le Edge Computing permet des systèmes d’intelligence : Le Edge Computing permet d’implémenter des applications à grande échelle telles que optimisation du réseau et de la chaîne d’approvisionnement ou gestion de la demande énergétique, pouvant fournir aux organisations des outils pour rationaliser les processus et minimiser la consommation électrique, et cela même à partir de sources d’énergie renouvelables. Ceci est important, car de nombreuses organisations se sont engagées à devenir neutres en carbone dans les années à venir.
  • Une infrastructure spécialement conçue peut optimiser l’alimentation ainsi que le refroidissement : Les entreprises spécialisées en infrastructure ont développé des systèmes tout-en-un, tels que des solutions de rack intégrées et des datacenters modulaires, afin de réduire la consommation électrique et d’améliorer le rendement du refroidissement. Cela signifie que votre technologie gaspille moins d’énergie, tout en restant protégée de la chaleur, de l’humidité et d’autres conditions environnementales.

Gestion des coûts énergétiques

Alors que les entreprises de télécommunications déploient des réseaux 5G, elles déploieront dans le même temps des millions de serveurs dans des datacenters Edge de plus petite taille. Par conséquent, elles se doivent d’aborder la question du rendement énergétique à grande échelle. Les coûts énergétiques des opérateurs télécoms représentent déjà 5 à 7% de leurs coûts d’exploitation, selon STL Partners. Et maintenant, la 5G va augmenter ces coûts.

Selon STL, les opérateurs télécoms peuvent améliorer le rendement énergétique en mettant en œuvre les meilleures pratiques suivantes :

  • Implémentation d’une technologie réseau avancée : Déployer du matériel et des logiciels conçus et utilisés aux fins de rendement.
  • Étendre le Edge : Mise en œuvre de nouveaux datacenters Edge pour prendre en charge l’IT cloud native.
  • Optimisation de la gestion des infrastructures : Mesurer, surveiller, gérer, améliorer et automatiser les processus clés.
  • Amélioration des processus d’investissement : Adopter une vue holistique du cycle de vie des coûts et des investissements.
  • Collaborer avec d’autres : Adopter des normes et des modèles commerciaux innovants par le biais de la collaboration.
  • Responsabiliser les clients : En donnant l’exemple, les opérateurs télécoms peuvent montrer comment les clients peuvent développer des services compatibles 5G en vue de réduire les émissions de carbone.
  • Définir une bonne gouvernance : Les opérateurs télécoms peuvent recourir à des engagements publics, des partenariats stratégiques, des politiques efficaces, des incitations, des objectifs en matière de main d’œuvre et des indicateurs clés de performance (ICP) pour stimuler et soutenir le changement.

800x600-energy-cost.png

Source : PWC

Informatique en fonctionnement continu