The page you're viewing is for French (EMEA) region.

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Transition énergétique et datacenters : Passer du statut de consommateur d’énergie à celui de fournisseur d’énergie

Série de blogs : Perspectives éco

Vicente Chiralt •

Le secteur de l’énergie représente environ 60% de toutes les émissions mondiales de gaz à effet de serre. En conséquence, l’objectif 7 des ODD des Nations Unies, qui vise à rendre le monde et le développement plus durables, consiste à garantir l’accès à une énergie abordable, sûre, durable et moderne. En d’autres termes, avoir une énergie plus propre, ce qui signifie la décarboner et s’appuyer davantage sur les énergies renouvelables.

Le défi n’est pas facile. Nos vies dépendent de l’énergie pour nombre de nos actions quotidiennes, telles que : cuisiner, travailler, se déplacer... De plus, sans énergie, la lutte contre la pandémie dans laquelle nous sommes immergés devient plus compliquée, car il est non seulement nécessaire de garantir l’approvisionnement en électricité des professionnels de santé, mais également de disposer d’eau propre et de permettre les communications et les services IT qui relient les gens tout en maintenant la distanciation sociale.

Une montée de la demande en énergie

Notre secteur, celui de la technologie, est également l’un des plus gourmands en énergie. Rien que pour le fonctionnement d’Internet, les estimations indiquent que 70 milliards de kilowattheures par an sont requis. Et plus la demande d’Internet, de technologie et d’utilisation de toutes sortes d’appareils augmente, plus la consommation et la demande d’énergie augmentent.

Les datacenters représentent une grande partie de la consommation électrique du secteur technologique. Digital Information World estime qu’il existe environ 509 147 datacenters, dont 430 sont de type hyperscale. Afin de vous donner une idée, la consommation énergétique combinée d’Amazon, Google, Microsoft, Facebook et Apple est supérieure à 45 térawatts-heures par an, soit presque autant que l’énergie consommée par la Nouvelle-Zélande en un an.

Néanmoins, les datacenters et autres types d’infrastructures critiques, comme les réseaux de télécommunications, les usines de l’Industrie 4.0 et les aéroports, ont un rôle clé à jouer dans ce paysage énergétique en évolution, qui présente de nouvelles façons d’être durable, de générer des revenus et de réduire les coûts. Par exemple, un rapport récent de l’Agence internationale de l’énergie (International Energy Agency, IEA) affirme que les entreprises technologiques pourraient jouer un rôle clé en matière d’équilibrage de la consommation d’électricité. Elles peuvent passer du statut de consommateurs d’énergie à celui de fournisseurs d’énergie, en utilisant des systèmes déjà présents au sein de leurs installations, tels que les ASI et les batteries.

(Res)Sources d’énergie alternative :

L’innovation doit nous aider à répondre à certaines des limites concernant les énergies renouvelables. Par exemple, les énergies éolienne et solaire dépendent beaucoup du vent et du soleil en vue de pouvoir capturer toute cette énergie et de la transformer en électricité. Lorsque ces deux ressources ne peuvent pas générer d’énergie, d’autres sources de production sont nécessaires, ou alors la possibilité de stocker l’énergie des jours précédents, ce qui n’est pas facile non plus.

Les ASI sont généralement utilisées pour protéger le matériel, tels que les ordinateurs, les serveurs, les datacenters, les équipements de télécommunications ou d’autres équipements électriques, lorsqu’une coupure d’alimentation inattendue pourrait causer des blessures, de graves perturbations des activités ou une perte de données. Le stockage d’énergie par batterie associé à une ASI est normalement dédié à la protection de la charge en cas de panne du réseau, pour autant qu’il n’est souvent pas utilisé pendant le fonctionnement normal. Lorsqu’elles sont connectées à une ASI avec support réseau dynamique, les batteries prennent en charge un double usage et peuvent être optimisées pour prendre en charge les services d’équilibrage du réseau, tels que la régulation de la fréquence lorsque le réseau est présent mais instable, ou la gestion de la demande lorsque des conditions de marché spécifiques sont favorables pour une déconnexion du réseau.

La quantité d’énergie dédiée aux services du réseau dépend de plusieurs facteurs. L’un d’eux est le nombre de batteries utilisées. Il est possible de configurer le système de stockage d’énergie personnalisé avec une ASI de forte puissance et un petit nombre de chaînes de batteries ou une petite ASI avec de nombreuses chaînes de batteries. Les variations affectent la disponibilité de l’alimentation ainsi que les durées d’autonomie.

En innovant, le secteur dans son ensemble, et Vertiv en particulier, ont pu faire évoluer les onduleurs afin qu’ils fournissent un support intelligent et dynamique au réseau afin de contribuer à la de stabilisation des réseaux électriques, en lissant les pics d’offre et de demande.

Grâce à ces innovations, les datacenters d’aujourd’hui peuvent offrir de nouvelles technologies pour passer de ressources énergivores à des réserves d’énergie. Il est crucial pour l’avenir qu’ils jouent un rôle plus actif dans le support du réseau électrique et deviennent plus intelligents concernant leur utilisation de l’énergie.

Cependant, pour que cela devienne une réalité, cela dépend non seulement des innovations appliquées, mais également des législations existantes. Ici aussi, des mesures positives sont prises, car ces dernières années, de nombreux pays ont commencé à ouvrir leurs réseaux et leurs systèmes de production d’alimentation, offrant de nouvelles opportunités aux consommateurs et au secteur en matière de participation au marché.

Tout cela conduira à une décarbonisation de l’énergie et la réalisation des Objectifs de développement durable fixés par l’ONU, permettant non seulement aux grands datacenters de consommer moins d’énergie, mais également d’être des acteurs majeurs concernant la viabilité des énergies renouvelables et le développement durable de notre secteur.

Pour en savoir plus sur la gestion de l’énergie et d’autres sujets liés au développement durable, consultez notre série blog Perspectives éco.

Connexion partenaire

Langue & Localisation