The page you're viewing is for French (EMEA) region.

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

3 meilleures pratiques pour la planification de la capacité des datacenters

Parmi les nombreuses fonctions impliquées dans la gestion d’un datacenter, aucune n’est sans doute aussi importante pour la longévité d’un site que la planification de la capacité.

TechTarget définit la planification de la capacité des datacenters comme étant « l’établissement d’une stratégie garantissant que les ressources informatiques, la charge électrique, l’encombrement et la capacité de refroidissement d’une organisation IT seront en mesure de répondre aux demandes en matière de charges de travail de ses utilisateurs et clients ». La conformité et la sécurité peuvent également être ajoutées à cette liste. Outre une évolutivité efficace, les datacenters doivent également pouvoir évoluer de manière responsable.

La planification de la capacité est une tâche difficile. Le succès de votre entreprise, et si vous êtes un fournisseur cloud, celui des entreprises de vos clients, dépend entièrement de votre capacité à adapter les ressources IT en fonction des besoins, rapidement, efficacement et en toute sécurité. Pour vous aider à réussir dans cet effort, vous trouverez ci-dessous quelques-unes des meilleures pratiques essentielles concernant la planification de la capacité des datacenters :

1. Réaliser que la planification de la capacité n’a pas de fin

La planification de la capacité ne constitue pas un projet mensuel, trimestriel ou annuel. Il s’agit d’une tâche incessante qui influe sur le succès quotidien d’un datacenter. Ceci est principalement dû au fait que l’utilisation quotidienne des ressources IT et des infrastructures sous-jacentes (refroidissement, surveillance environnementale, sécurité, etc.) doit être étroitement surveillée afin de détecter les pics ou les baisses d’utilisation du moment. Dans le paysage IT actuel, les besoins en capacité peuvent changer dans l’heure : la planification ne se fait plus sur quelques mois, voire quelques semaines. Les opérateurs de datacenter doivent être prêts à s’adapter presque immédiatement aux variations de capacité.

En outre, avant que les gestionnaires de datacenters puissent planifier leurs futurs achats de nouveaux équipements, ils doivent connaître sous toutes les coutures les statistiques d’utilisation actuelles. Ils doivent donc disposer d’un aperçu de ces informations sur une période continue, plutôt que de données issues de quelques rapports ponctuels. Pour que cela soit possible, les gestionnaires doivent accéder en un coup d’œil à l’ensemble des performances des datacenters, et ce, à tout moment.

2. Éliminer les cloisonnements entre les différentes parties prenantes de l’entreprise et l’IT

Souvent, les lignes de communication entre les employés de datacenter et les parties prenantes au sein de l’entreprise sont insuffisantes. Selon l’expert du secteur Bill Kleyman, l’un des meilleurs moyens de réussir la planification de la capacité est de combler cette lacune.

« Les cadres supérieurs de l’IT doivent directement aligner les prévisions relatives aux datacenters sur les objectifs de l’entreprise », a écrit Kleyman. « En comprenant la stratégie de croissance de leur entreprise, les responsables IT sont en mesure de mieux prévoir la croissance au sein de leurs datacenters. »

De même, tout fossé entre les sites (ceux gérant la consommation électrique et la surveillance environnementale) et l’IT (les équipes responsables des racks, des armoires, des serveurs et des autres équipements réseau) entravera la capacité d’un datacenter à répondre aux changements de capacité globale, à l’instant T, et dans le futur.

3. Une solution DCIM robuste est impérative

Un datacenter sans logiciel de gestion d’infrastructure de datacenter (DCIM) est pareil à un ordinateur sans système d’exploitation. De plus, sans DCIM, la planification de la capacité s’avère plus ou moins impossible.

L’une des principales fonctions de DCIM est l’agrégation et l’analyse des mesures collectées sur l’ensemble du datacenter, telles que les conditions environnementales, la consommation électrique, l’état des équipements en cours d’utilisation et bien plus encore. Au quotidien, elle permet au personnel du datacenter de maintenir l’efficacité opérationnelle de l’installation en identifiant précocement les sources de gaspillage ou les causes potentielles de temps d’arrêt. Toutes ces informations peuvent également être utilisées pour améliorer la planification de la capacité.

Une solution DCIM de pointe permet aux opérateurs de réaliser facilement les tâches liées à la planification de la capacité. Cela comprend l’identification de la façon dont l’inclusion de nouveaux serveurs impactera la température et la consommation électrique, la mesure dans laquelle l’infrastructure d’un site peut gérer des pics inattendus de trafic réseau et bien plus encore.

La gestion de la capacité d’un datacenter est une tâche complexe, pour autant, une solution DCIM peut la simplifier.

Connexion partenaire

Langue & Localisation