The page you're viewing is for French (EMEA) region.

The page you're viewing is for French (EMEA) region.

Étude à lire absolument : Les résolutions 2021 du secteur des datacenters

Andrew Donoghue •

On ne manque pas de chiffres pour déterminer les résolutions de la nouvelle année, ainsi que les objectifs de l’entreprise, qui sont réalistes mais aussi suffisamment ambitieux.

Les perturbations causées par la pandémie ont poussé beaucoup de personnes et d’entreprises à adopter un mode réactif à court terme.

Il semble que 2021 s’accompagne elle aussi de son lot de défis à relever mais certains signes positifs indiquent qu’une planification à plus long terme pourrait de nouveau être le bon choix.

En janvier, pour certains, ce processus de planification inclut la prise de bonnes résolutions : il s’agit de planifier l’avenir en y associant un engagement. S’il est facile de considérer ces résolutions comme une simple frivolité, elles ont cependant toute une histoire. Cette habitude remonte apparemment à l’époque babylonienne. Au cours de ce qui était principalement un festival religieux, les individus proclamaient leur loyauté envers le roi, mais promettaient également de rembourser les dettes et de respecter d’autres engagements.

Les Babyloniens de l’Antiquité avaient probablement leurs propres moyens de prédire ce que l’année à venir leur réservait, pour autant il est évident qu’ils n’avaient pas accès aux informations dont nous disposons aujourd’hui.

Par exemple, si vous souhaitez sérieusement perdre du poids en 2021, vous avez besoin de données. Quelle est votre point de départ ? Quel est votre objectif final ? Et quel l’objectif de perte de poids par semaine sans risque pour votre santé ? Comme l’énonce l’adage : « On ne peut pas gérer ce qu’on ne peut pas mesurer ».

En effet, les données ne sont pas importantes que pour la définition d’objectifs personnels : elles sont toutes aussi essentielles à la planification d’entreprise. Heureusement, analystes et sociétés d’études de marché sont légion.

Qu’est-ce qui stimule le secteur des datacenters en 2021 ?

Prenons le secteur des datacenters. Les principaux cabinets d’analystes ont publié une multitude de rapports sur l’évolution possible en termes de dépenses IT, de technologies de rupture, d’activité de fusions et acquisitions, ainsi que toute une série d’autres domaines importants pour l’année 2021.

En voici quelques exemples :

  • Dépenses IT globales : Les dépenses IT mondiales devraient totaliser 3,9 billions USD en 2021, soit une augmentation de 6,2 % par rapport à 2020, selon les dernières prévisions de Gartner. En 2021, les DSI doivent trouver le juste équilibre entre — économiser et développer l’IT, selon le groupe d’analystes.

  • Croissance de la capacité des datacenters : L’entreprise de services immobiliers CBRE a publié des rapports prévoyant la croissance des datacenters multi-locataires. Par exemple, en Europe, CBRE prédit un « tsunami » sans précédent « en termes d’approvisionnement », avec 400 MW de nouveaux espaces de datacenters alimentés en 2021, et une croissance identique en 2022.

  • Edge Computing : À plus long terme, IDC prévoit que les dépenses mondiales en Edge Computing atteindront 250 milliards USD en 2024. D’autre part, Forrester pense que la croissance d'Edge pourrait de fait détourner certains budgets IT (ainsi que l’attention) du cloud, réduisant ainsi de cinq points la croissance du cloud public.

Que signifient ces facteurs pour les datacenters ?

Outre la consommation de données et de recherches, Vertiv développe également son propre ensemble de tendances annuelles en matière de datacenters, basées sur la contribution d’experts issus de l’ensemble de l’entreprise.

Pour 2021, ces tendances sont :

  • Utilité critique : À un niveau de base, les datacenters et l'infrastructure numérique sont devenus encore plus critiques pour le fonctionnement de base des entreprises et leurs activités. Cela aura des répercussions sur la façon dont le secteur se développera et sera réglementé à l’avenir.

  • Numérisation à un rythme effréné : Les changements de style de vie provoqués par la pandémie mondiale ont établi une nouvelle référence pour l’infrastructure numérique. Les investissements dans l’écosystème IT, y compris les datacenters, se sont accélérés afin de maintenir le travail à distance plus sécurisée, plus fiable et plus efficace.

  • Introduire des capacités de datacenter de grande échelle dans de petits espaces et l’Edge : 2021 sera marquée par un accent accru sur la fourniture de capacités hyperscale et de niveau entreprise aux sites Edge. Les infrastructures Edge deviendront plus robustes et plus sophistiquées, ajoutant une visibilité à distance sur tous les systèmes et augmentant le nombre d’options de gestion IT à distance.

  • Le débat autour de la 5G s’oriente vers la consommation électrique et le rendement énergétique :Alors que de nombreux pays commencent à déployer leur réseau 5G en 2021, le débat devrait s'orienter vers la consommation électrique de la 5G et sur les méthodes permettant d'améliorer le rendement énergétique.

  • Le développement durable passe au premier plan : 2021 devrait voir une innovation accrue en matière d’infrastructure durable, alors que le secteur des datacenters doit conjuguer avec le fait qu'il représente environ 1 % de la consommation électrique mondiale.

Vertiv a également récemment organisé un événement LinkedIn Live afin de discuter plus en profondeur de ces tendances. Un panel de dirigeants mondiaux a partagé son point de vue sur la manière dont les tendances s’appliquent dans leur région et sur les changements qu’elles pourraient entraîner.

À la fin de la session, avec les tendances concernant les datacenters en toile de fond, ces dirigeants ont discuté de ce que devraient être les bonnes résolutions collectives du secteur des datacenters. Si vous regardez la session LinkedIn Live, vous saurez exactement de quelles résolutions il s’agit.

Il semble que certains acteurs du secteur des datacenters soient prêts à aller plus loin que la prise de bonnes résolutions théoriques. Vingt-cinq entreprises et 17 associations ont convenu d’un plan d’autorégulation baptisé Climate Neutral Data Centre Pact afin de s’assurer que les datacenters européens soient climatiquement neutres d’ici 2030.

Cependant, comme pour tous les objectifs ou bonnes résolutions, le plus facile est de les fixer. Les réaliser est ce qui compte vraiment.

Connexion partenaire

Langue & Localisation